Le Livre, tome III, p. III-013

Albert Cim, Le Livre, t. III, p. III.
Albert Cim, Le Livre, t. III, p. III [013]. Source : Internet Archive.
Albert Cim, Le Livre, t. III, p. IV.
Pour suite de texte : Albert Cim, Le Livre, t. III, p. IV [014]. Source : Internet Archive.

IV. L’Illustration

Difficulté de traiter sommairement de l’illustration : sujet complexe. — Gravures hors texte ; dans le texte ; habillage. — Gravures en relief ou typographiques : gravure sur bois, fac-similé et en teinte ; — gravure au trait, zincogravure ou gillotage ; papier-procédé ; — similigravure ; trame. — Gravures en creux : taille-douce : burin, eau-forte, pointe sèche ; gravure en manière noire, au lavis, à l’aquatinte, au pointillé ; — héliogravure en creux. — Lithographie ; papier à report. — Photolithographie ; photozincographie ; phototypie ; photoglyptie. — Chromolithographie. — Chromophotogravure. — Tarif des principaux modes de gravure.

V. La Reliure

Faut-il faire relier les livres ? Avantages et inconvénients des livres reliés. — Opinion de Sébastien Mercier, de Gabriel Naudé, de Daniel Huet, etc. — Vocabulaire technique de la reliure : plats, dos, tranches (tranches ébarbées, dorées, jaspées, antiquées), tête, queue, gouttière, chasses, mors ou charnières, tranchefile, comète, signet ou sinet, coiffe, gardes (papier marbré, peigne, escargot, etc.), nerfs, entre-nerfs ou compartiments, etc. — Couture : grecquage ; machines à coudre les livres. — Reliure pleine ; peaux : basane, pastgrain, chagrin, maroquin ; mauvaise qualité des peaux d’aujourd’hui : peau de truie, cuir de Russie, parchemin. — Reliures en velours, en soie, en toile, etc. Reliure à queue ou aumônière. — Toile à registre. — Pegamoïd. — Reliure d’art ; fers, petits fers, plein-or, fers à froid. — Livre gaufré ou estampé. Dentelle. — Reliure double. — Suprématie des relieurs français ; nos plus célèbres relieurs. — Reliures singulières ; en peau humaine ; — à secret ; — jumelles (livres accouplés) ; — à musique ; etc. — Reliures uniformes. — Inconvénients des couleurs claires. — Reliures « historiques » et reliures d’art : reliures monastiques ; — à compartiments ; — en mosaïque ; — au pointillé ; — rayonnantes ; — symboliques ou parlantes ; — au porc-épic ; — à la salamandre ; — à l’S barré ; — à la toison ; — à la janséniste ; — à l’oiseau ; — à la Fanfare ; — à la cathédrale ; etc. — Demi-reliure. — Cartonnage ; emboîtage. — Cartonnage bradel. — Reliure anglaise. — Reliure chinoise. — Encore la couture ; couture de la brochure ; couture de la reliure ; supériorité de la couture à la machine. — La reliure d’aujourd’hui et celle d’autrefois. — Couture sur nerfs ou sur rubans. — Couture métallique. — Reliure arraphique. — Colles diverses. — Conseils pratiques : ne pas faire relier les livres récemment imprimés ; — choisir l’époque propice pour l’envoi d’un train ; — laisser au relieur un laps de temps raisonnable ; — pas de recueils factices ; — gare au rognage ! — respecter les marges : fausses marges, témoins, larrons ; — conserver les couvertures imprimées. — Titres à pousser ; pièces ; — modèles à donner au relieur ; — collationnez vos volumes ; défets. — Tarif de reliures. — Du choix d’un relieur.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet