Le Livre, tome I, p. 184-208

Albert Cim, Le Livre, t. I, p. 184.
Albert Cim, Le Livre, t. I, p. 184 [208]. Source : Internet Archive.

Le vicomte de Bonald (1754-1840), dont on connaît les apho­rismes[184.1] : « Depuis l’Évangile jusqu’au Contrat Social, ce sont les livres qui ont fait les révolutions, » « La littérature est l’expression de la société », etc., se montrait, en fait de livres, autrement rigoureux que Joubert, et, non content de proscrire les statues en costume héroïque, « il proposait sérieusement à l’Administration de faire faire des éditions châtiées et exemplaires des auteurs célèbres ; on extrairait de chaque auteur ce qui est grave, sérieux, élevé, noblement touchant, et l’on supprimerait le reste : « Tout ce qui serait de l’écrivain social serait conservé, tout ce qui serait de

[I.208.184]
  1.  Ap. Sainte-Beuve, Causeries du lundi, t. IV, pp. 431 et 432.  ↩

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce texte