Le Livre, tome II, p. 110-126

Albert Cim, Le Livre, t. II, p. 110.
Albert Cim, Le Livre, t. II, p. 110 [126]. Source : Internet Archive.
Albert Cim, Le Livre, t. II, p. 111.
Pour suite de texte : Albert Cim, Le Livre, t. II, p. 111 [127]. Source : Internet Archive.

taine, Molière, Voltaire (choix de lettres), et « un large extrait des poésies de Lamartine et de Victor Hugo » pour le vingtième volume.

« J’ai cependant un regret en finissant, ajoute très joliment l’auteur[110.1]. Nous avons tous dans un coin de notre esprit un vingt et unième volume. Ce livre-là, je ne le désignerai pas. C’est la part que je laisse à la fantaisie, au goût particulier, et aussi à la mélancolie et au besoin de consultation. Pour quelques-uns d’entre vous ce vingt et unième volume sera un souvenir. »

L’enquête ouverte par l’Intermédiaire provoqua la curieuse et très suggestive lettre suivante de M. Jules Lemaître (1853-….)[110.2] :

« L’Intermédiaire des chercheurs m’a posé la question suivante :

« Quels sont les vingt volumes que vous choisiriez si vous étiez obligé de passer le reste de votre vie avec une bibliothèque réduite à ce nombre de volumes ? »

« Voici la liste que j’ai dressée après quelques hésitations :

  1. La Bible.
  2. Homère.
  3. Eschyle.
  4. Virgile.
  5. Tacite.
  6. L’Imitation de Jésus-Christ.
  7. Un volume de Shakespeare.
  8. Don Quichotte.
  9. Rabelais.
  10. Montaigne.
  11. Un volume de Molière.
  12. Un volume de Racine.
  13. Les Pensées de Pascal.
  14. L’Éthique de Spinoza.
  15. Les Contes de Voltaire.
  16. Un volume de poésie de Lamartine.
  17. Un volume de poésie de Victor Hugo.
  18. Le théâtre d’Alfred de Musset
  19. Un volume de Michelet.
  20. Un volume de Renan.
[II.126.110]
  1.  Loc. cit., p. 79.  ↩
  2.  L’Intermédiaire des chercheurs et curieux, 25 juin 1889, col. 362 et 363 ; et Revue Bleue, 3 juin 1893, p. 678, où le texte de cette lettre est plus complet.  ↩

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce texte