Le Livre, tome III, p. 080-094

Albert Cim, Le Livre, t. III, p. 80.
Albert Cim, Le Livre, t. III, p. 80 [094]. Source : Internet Archive.

II. Le Format

Ce qu’on entend par format. — Ce que signifient les mots tome, volume, plaquette, brochure, pièce, exemplaire, tirage, édition, édition princeps, édition originale, etc. Il serait préférable de désigner les formats par leurs dimensions métriques, et non plus par les termes archaïques : jésus, raisin, écu, etc., et in-octavo ou in-huit, in-douze, in-seize, etc. — Confusion des formats. — Tableau des principaux formats des livres, avec leurs dimensions métriques. — Signatures, réclames, etc. — Imposition typographique : cahiers, cartons ou encarts. Tableau des signatures. Spécimens d’imposition. — Formats de classement adoptés par les bibliothèques universitaires : grand, moyen, petit ; — par la Bibliothèque nationale. — Formats des premiers livres. — Formats les plus appréciés par les lecteurs. — Le plus commode et le meilleur des formats. — Concordance des formats avec les matières traitées dans les livres. — Inconvénients des formats trop grands ou trop petits, des formats oblongs, formats d’album ou à l’italienne, des formats carrés, de tout format anormal.

Nous venons, en parlant du papier, d’étudier le fond et la base du livre ; nous allons examiner à présent son format, qui, dépendant du pliage du papier, se rattache de très près au chapitre précédent, et n’en est, pour ainsi dire, que le complément. Nous passerons ensuite à l’impression.

On appelle format d’un livre la dimension de ce livre, « dimension déterminée par le nombre de

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet